Votre rubrique , vos mails

Mails sans intox

Aller aux  reponses reactions   ICI VOS MAILSANSINTOX / WWW.VAUNAGE.NET LE SITE DE LA VAUNAGE

ACCUEIL | RETOUR

(*)  

 

-------- Message d'origine -------- Sujet: Notre planète fout le camp !

Date: Sat, 29 Nov 2003 12:45:08 EST

De: JBETEMPS@aol.com

  

Notre planète fout le camp

Menaces sur les paradis tropicaux

 

La liste rouge des espèces menacées, publiée mardi, s'est allongée en 2003. Faune et flore sont notamment en péril au Brésil, en Indonésie et dans les îles tropicales, selon des experts.

 

http://news.tf1.fr/news/sciences/0,,1460478,00.html

  

La faune et la flore sont gravement menacées dans les îles tropicales (Galapagos, Hawaï, Seychelles...), selon l'édition 2003 de la Liste rouge de l'Union mondiale pour la nature (UICN) rendue publique mardi (1). "Les activités humaines nous conduisent vers une vague d'extinctions qui pourrait rendre ces îles écologiquement et esthétiquement stériles", avertit l'organisme, qui publie chaque année un répertoire des espèces menacées. Or, ces îles sont le cadre "d'assemblages uniques d'animaux et de plantes qui sont extrêmement vulnérables aux perturbations d'origine humaine". Egalement pointées du doigt : les "espèces envahissantes" apportées par l'homme et qui causent l'extinction des espèces locales. Sur 125 plantes endémiques à Hawaï (qui n'existent nulle part ailleurs), 85 sont menacées, pointe l'organisme.

 

"La situation des espèces continentales n'est guère meilleure", ajoute l'UICN. L'Indonésie, l'Inde, le Brésil, la Chine et le Pérou comptent le plus de mammifères et d'oiseaux menacés "alors que les plantes sont en déclin rapide en Equateur, Malaisie, Indonésie, Brésil et Sri Lanka". La Liste rouge compte désormais 12.259 espèces menacées, contre 11.167 en 2002 (cliquez ici pour découvrir quelques photos).

 

762 extinctions

 

Cela ne signifie pas nécessairement que la nature est davantage en danger, mais simplement que les quelque 10.000 chercheurs de 181 pays affiliés à l'UICN ont inscrit davantage d'espèces à la liste. Cette année, par exemple, les algues et lichens ont fait leur entrée dans le catalogue. L'UICN compte en outre désormais 762 espèces des plantes et d'animaux estimées éteintes. S'y ajoutent 58 espèces vivant uniquement en culture ou en captivité.

 

Par rapport à la liste 2002, six espèces d'albatros et trois singes tropicaux font l'objet d'une menace plus grande. Idem pour le poisson-chat géant du Mékong, un des plus grands poissons d'eau douce du monde (il peut mesurer 3 m pour 300 kilos), que l'on ne trouve que dans quatre pays : Cambodge, Vietnam, Laos, Thaïlande. En revanche, une espèce d'arbre que l'on croyait disparue à l'état sauvage depuis un siècle, le Thuja Sutchuenensis, a été redécouverte en Chine. Elle ne reste pas moins considérée "en danger critique d'extinction".

 

(1) Fondée en 1948, l'UICN se présente comme "le plus grand réseau mondial de connaissances sur la faune et la flore". Elle "rassemble 75 Etats, 108 organismes gouvernementaux, plus de 750 ONG et environ 10.000 experts et scientifiques de 181 pays".

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le trafic d'animaux exotiques génère 15 milliards de dollars par an

 

lundi 17 novembre - 05h56

 

"Après le trafic de drogue, c'est le trafic illégal d'animaux sauvages qui occupe la seconde place, en s'élevant à près de 15 milliards de dollars par an", selon un expert de la Fondation internationale pour la Protection des Animaux, Sergueï Ganoussevitch, cité par l'agence RIA-Novosti. Il a évoqué le marché chinois comme "important pour le trafic illégal d'animaux exotiques", ajoutant que "la médecine chinoise utilise plus de 500 espèces d'animaux qui vivent en Russie".

 

http://news.tf1.fr/news/sciences/0,,1460435,00.html

 

 Asie : une épée de Damoclès est suspendue au dessus de centaines d’espèces d‘oiseaux

 

Plus de 324 espèces d’oiseaux, sont particulièrement menacées en Asie, et pour 11 d’entre elles, il n’y aurait plus aucun espoir de les sauver. Afin d’enrayer ce phénomène, un groupe d’ornithologues vient d’éditer un guide référençant l’ensemble de ces animaux, sous l’égide de la Birdlife International.

 

L’exploitation du bois et la mise en place de nouvelles plantations, sont les principales causes de ce désastre écologique selon la Birdlife International, plus de 100 habitats sont en voie de destruction. Selon les ornithologues, L’Indonésie serait le pays le plus touché.

 

Interrogée lors de la publication de ce guide, la princesse Takamodo du Japon estime que l’Asie renferme une biodiversité aviaire unique et rare et qu’il est temps de prendre de véritables mesures pour protéger ce trésor en péril.

 

Il est important selon la Birdlife International de mettre en place une véritable politique de protection des habitats. Dans ce but, il faut dans les plus brefs délais ralentir ou mieux arrêter la déforestation en Malaisie et en Indonésie.

 

Les ornithologues prônent aussi une meilleure application de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

 

OF

(17/11/2003)

 

 Haut de page